Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
en forêt de Compiègne

description de mes randonnées en forêt de Compiègne. Environ 700km de randos et 15000 photos pour montrer cette forêt magnifique et ses particularités: les lieux atypiques comme la Grotte des Ramoneurs, les étangs, les 313 carrefours nommés, des villages et hameaux ...

le carrefour des Arzilliers

La première carte localise de façon précise l'emplacement du carrefour. Les deux autres cartes montrent une vue globale du Petit Octogone et de tous ses carrefours nommés.

Le carrefour des Arzilliers est situé au Centre-Ouest dans la forêt de Compiègne.  

Il est au croisement de la Route du Petit Octogone, de la Route de Berne et de la Route des Amazones. Il est le départ de la Route des Arzilliers.

Sur le Petit Octogone, il est proche du carrefour Méléagre.

Je suis passé à ce carrefour notamment lors de la randonnée suivante:

04_2018_le Petit Octogone et l'Octogonet

d'après René Mouton (la forêt de Compiègne de A à Z, édition A+B et http://foretdecompiegne.free.fr/sommairebis.html )

ARZILLIERS ou ARGILLIERE 

Sur la carte de Rieul-Fvier (1663), ce secteur est mentionné sous le nom de l'Argillière. Sur l'Etat de la forêt de 1764, on indique l'itinéraire pour aller de la plaine de Compiègne au carrefour de l'Argillière (garde de Royallieu- triage des Secquenaux). Cependant, sur la carte qui accompagne cet Etat, ce nom est devenu, sans doute par déformation, « Arzilliers ». Il est resté ainsi de nos jours. Au 17e siècle, on accordait des concessions d'argile aux habitants de Compiègne aux alentours de ce carrefour. De nos jours, quelques cuvettes subsistent sur le terrain. En 1826, un chaudron en bronze martelé, datant de l'âge du bronze a été trouvé au Cr des Arzilliers. Une relation plus détaillée de cet évènement apporte davantage de précision sur l'endroit même de la trouvaille et confirme qu'il faut toujours se montrer prudent dans l'interprétation d'informations trop générales (RM). « Le 8 décembre 1826, Alexie THUILLIER, de Vieux-Moulin, travaillait, avec beaucoup de ses compagnons, à la réalisation de la route reliant Compiègne à Crépy-en-Valois. Or, cette route traversait la plantation des Arzilliers. En piochant, Thuillier sentit une résistance : c'était un bloc de cuivre fondu pesant une quinzaine de kilogrammes sous lequel était enfoui un vase de bronze à 50 cm de profondeur. L'objet fut remis à M. Marier de Bois d'Hiver, Inspecteur des Eaux et Forêts, qui demanda à son ministre la permission d'abandonner ce vase à M. Thuillier, brave père de famille, ce qui fut accepté. Pour se procurer quelque argent, dont il avait bien besoin, Thuillier cède le vase et le bloc de cuivre pour une somme dérisoire (8 sols) à M. de Cayrol, juge au tribunal de Compiègne, qui possède déjà d'innombrables antiquités régionales. Par héritages, le vase devient la propriété de M. de Bonnault, Président de la Sté historique, qui le conserve précieusement dans son château situé dans la Somme. En 1918 l'armée allemande occupe la région et le vase disparaît. » Ce n'est donc pas au Cr des Arzilliers qu'il faut situer la trouvaille, mais sur la route de Crépy, dans le secteur des Arzilliers.

Pour les cartes: © IGN - 2019 et © SityTrail TOPO World - 2020

le carrefour des Arzilliers
le carrefour des Arzilliers
le carrefour des Arzilliers
le carrefour des Arzilliers
le carrefour des Arzilliers
le carrefour des Arzilliers
le carrefour des Arzilliers
le carrefour des Arzilliers
le carrefour des Arzilliers
le carrefour des Arzilliers
le carrefour des Arzilliers
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article