Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
en forêt de Compiègne

description de mes randonnées en forêt de Compiègne. Environ 700km de randos et 15000 photos pour montrer cette forêt magnifique et ses particularités: les lieux atypiques comme la Grotte des Ramoneurs, les étangs, les 313 carrefours nommés, des villages et hameaux ...

la Forêt de Compiègne

maj moteurs de recherche: 31/05/2021

la forêt de Compiègne est une forêt domaniale qui a la forme d'un disque, bordée à l'Ouest par la rivière l'Oise, au Nord par la rivière l'Aisne et au Sud-Est par la rivière l'Automne (en partie). Elle a une superficie d'environ 144km² (Paris intramuros, 105km²) comparée à la forêt de Retz qui a une superficie de 133km². 

Cette forêt est composée de 1200km de routes forestières avec un point culminant à ... 146m sur le haut de Palesne A noter une différence dans l'appellation des Routes avec la forêt de Retz: dans la forêt de Compiègne, la grande majorité des chemins portent le nom de Routes, ce qui n'est pas le cas dans la forêt de Retz.

La forêt (essentiellement des feuillus) est constituée principalement de futaies de hêtres et de chênes mais aussi des charmes, des pins ... De manière plus générale, on compte pas moins de 5 600 espèces végétales et de 6 600 espèces animales, dont une population de cerfs, de chevreuils et de sangliers.

voir aussi pour la géologie (entre autre): INPN-ZNIEFF

Il y a beaucoup de possibilités pour randonner dans cette forêt.

cet article rassemble tous les moteurs de recherche de ce blog avec les articles d'introduction des différentes thématiques (liens):

500 km de randonnées en forêt de Compiègne

randonnées en forêt de Compiègne: ma communauté sitytrail

les carrefours nommés de la forêt de Compiègne

des carrefours sans nom dans la forêt de Compiègne

les Grandes Routes Forestières

des étangs et des rus

les Monts en forêt de Compiègne

Villages et Hameaux en forêt de Compiègne

lieux atypiques

des Maisons Forestières en forêt de Compiègne

moteur de recherche d'overblog

Ces thématiques se retrouvent aussi dans la barre horizontale haute du blog

Pour illustrer cet article, je montre quelques photos choisies parmi ma collection.

pour les cartes: © IGN - 2019 et SityTrail Topo World - 2019

la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne
la forêt de Compiègne

la forêt de Compiègne

voir cet excellent article qui raconte tout sur cette forêt ...

https://fr.geneawiki.com/index.php/60151_-_Choisy-au-Bac

depuis la mer qui occupait le bassin parisien et la Picardie (plusieurs fois), il y a des millions d'années, en passant par les peuples gaulois qui occupaient la région (les Sylvanectes et les Bellovaques) constituée par un immense massif forestier:  la forêt couvrait sans discontinuer les forêts de Chantilly, Halatte, Compiègne, Laigue, Coucy et Villers-Cotterêts.

 ... les romains qui ont construit des fortifications sur le Mont Saint-Pierre puis sur le Mont Collet, les Bellovaques sur le Mont Saint-Marc ...

Pas étonnant que l'on ait retrouvé des traces de ces époques.

puis des Mérovingiens, des Carolingiens, des Capétiens, des Valois, des Bourbons ...

forêt de Compiègne: d'où vient de nom?

 

Avant Clovis, d’immenses forêts remplissaient l’intervalle qui sépare le Laonnais du Parisis1. Les Romains, après s’être emparés des Gaules, appelaient ce pays le Sylvacum1 et ses habitants s’appelaient les Sylvanectes2.

Les lieux au xi ième siècle occupés par la forêt, étaient à l'époque gauloise un vaste marécage (il en reste dans la forêt de Compiègne, voir photos), qui seront partiellement cultivés à l'époque romaine comme le montrent les nombreux vestiges de fermes ou d'habitats gallo-romains3.

Le nom de Sylvacum1 donné par les Romains, fut changé par celui de Servais (langue romane). Les Lètes, établis dans les Gaules par les empereurs, en défrichèrent une partie, percèrent des routes pour donner naissance à des bourgades.

L’immense forêt de Servais fut divisée en deux : la forêt de Brie et la forêt de Cuise.

 

            Origine du nom de Cuise4 :

 

Le nom propre « Cuise » a plusieurs significations qu’il vaut mieux connaître pour comprendre l’origine du nom de la forêt de Compiègne.

Le nom de Cuise signifiait coat, nom celtique qui signifie toujours forêt en breton, Cotia en latin.

Le nom du village de Cuise (Quisia) apparaît la première fois au début du XII ième siécle.

 

           Origines du nom de la forêt de Cuise :

 

- Les rois Mérovingiens avaient à Cuise une maison de chasse, annexe de la Maison royale de Cuise1 qui se trouvait prés St Jean aux Bois (prés du carrefour du Bocage). Ce fut, au XIVe siècle, que le roi Jean enleva aux seigneurs de Cuise, pour cause de félonie, une partie de la forêt qui dépendait du domaine. Ce palais doit son nom au mot Cotia ou Colta qui désignait sous le bas-empire une maison de campagne, un château environné de bois.

D'après Jean-Baptiste-Félix Lambert de Ballyyhier1, page 4, 73, la forêt de Cuise devait son nom à cette maison royale de Cuise qui en occupait le centre.

 

- Le nom de la forêt a changé (Louis Le Floch4): son ancien nom, Cotia  est devenu Quisia4 (Cuise). Inversement le nom du village de Cuise a pu s’appeler Cotia …  Mais pas un mot sur le palais royal de Cuise par Louis Le Floch. Il est écrit que le nom de la forêt de Cuise fut conservé jusqu'au XVIII ième siécle4, page 6 ... et c’est ainsi que le nom de la forêt de Cuise viendrait du village de Cuise4.

 

         Origines du nom de la forêt de Compiègne : pas simple!

 

Philippe-de-Valois1 créa les maîtrises en 1346 (suppression des grueries tout ou en partie) et leur confèrent leur juridiction.  C’est à cette époque que commence la maîtrise de Compiègne. Celles de Villers-Cotterêts, de Laigue et de Halatte datent du même temps.

En 1346, la forêt de Cuise pris le nom de la forêt de Compiègne1, page 13

voir aussi paragraphe suivant: "d'après René Mouton" ... XIV ou fin du XVI ième siècle (véritable création d'une maîtrise à Compiègne)?

 

Mais selon Louis le Floch4, Il est écrit que le nom de la forêt de Cuise fut conservé jusqu'au XVIII ième siécle4, page 6 ...

 

une chose est certaine, le nom de la forêt de Compiègne vient bien du nom de la forêt de Cuise!

  

Mais bien avant, l’antique forêt de Cuise1 comprenait jadis celle de Laigue, le bois des Ajeux, Herneuse, la forêt de Chantilly, celle d’Hérivaux et de Halatte ...

 

 … L’intervalle1 qui séparait la forêt de Retz de celle de Cuise ayant été voulu par François 1er, on nomma haie l’Abbesse, cette nouvelle portion de bois (couloir forestier). On l’appela l’Abbesse parce que l’Abbesse de Morienval avait concédé le terrain ...

 

l'Essart-l'Abbesse

 

Pour ce lieu-dit, voir les randos des deux forêts:

72_11_2018_dans les forêts de Retz et de Compiègne

76_02_2019_dans les forêts de Retz et de Compiègne

 

1- Compiègne, Historique et Monumental, 1842, Lambert de Ballyhier (367 pages), II, Langlois, libraire-éditeur, Place de l’Hotel de Ville, 4, et Gallica_texte brut

2- Silvanectes_wikipedia

3- forêt de Compiègne_Wikipedia

4- Histoire de Cuise-la-Motte (Oise) : institutions et vie locale depuis le XIIe siécle (Louis Le Floch, 1974, 455 pages) Le Floch, histoire de Cuise La Motte (voir pièce jointe)

 

Origine du nom de Compiègne: 

 

wikipedia

... Le nom est attesté sous la forme latine Compendium au vie siècle.

Albert Dauzat et Charles Rostaing8 l'expliquent par un bas latin *compendium « chemin de traverse ». Ce mot n'est pas attesté ailleurs dans la toponymie et n'a pas d'héritier en ancien français.

En latin, on trouve compendia via « chemin de traverse » ou compendĭārĭa (via) « voie plus courte »9.

Le terme français compendium est un emprunt au latin médiéval compondium au sens de « résumé d'une science, d'une doctrine, etc. » qui ne convient pas ici.

Ces mêmes auteurs classent Compiègne sous la rubrique Compains, commune à laquelle ils attribuent le nom de personne gallo-roman Compendius, de signification obscure.

En fin de compte, l'origine du nom reste mal éclaircie, faute de formes anciennes. On peut très bien envisager une explication à partir du préfixe gaulois com- / con- 'avec', 'ensemble', 'également' entrant dans la composition de nombreux anthroponymes et toponymes, suivi d'un élément *pennia > *pendia (cf. Arpent, d'origine gauloise arependis < arepennis10).

Pendant la Révolution française, la ville fut appelée « Marat-sur-Oise »...

 

         - Lambert de Ballyhier émit une autre hypothèse dans son livre "Compiègne, Historique et Monumental, 1842, Lambert de Ballyhier (367 pages), II," (voir page 90)

 ... La Chaussée Brunehaut, ancienne voie gallo-romaine dont un embranchement reliait Soissons à Senlis, passait par Amblény, Haute-Fontaine, Chelles, Saint-Etienne de Roilaye, Pierrefonds, Saint-Nicolas de Courson, Champlieu, Béthisy-Saint-Martin, Raray au dessus de Verberie et allait vers Senlis. Elle formait une demie circonférence. Un chemin plus direct fut cherché pour aller de Soissons à Senlis. Il est présumable que la diminution du parcours obtenu par ce nouveau chemin a donné son nom à la ville de Compiègne, qui dès lors se trouva sur la nouvelle voie de communication. Compiègne vient de Compendium (abrégé, raccourci en latin) ...

 

Le_Floch_histoire_de_Cuise_la_Motte

des marécages en forêt de Compiègne
des marécages en forêt de Compiègne
des marécages en forêt de Compiègne
des marécages en forêt de Compiègne
des marécages en forêt de Compiègne
des marécages en forêt de Compiègne
des marécages en forêt de Compiègne
des marécages en forêt de Compiègne
des marécages en forêt de Compiègne
des marécages en forêt de Compiègne
des marécages en forêt de Compiègne
des marécages en forêt de Compiègne
des marécages en forêt de Compiègne
des marécages en forêt de Compiègne
des marécages en forêt de Compiègne
des marécages en forêt de Compiègne

des marécages en forêt de Compiègne

d'aprés René Mouton, (la forêt de Compiègne de A à Z, et http://foretdecompiegne.free.fr/sommairebis.html)

COMPIEGNE 

Le nom de forêt de Cuise est resté très longtemps en usage. Suivant Graves et les historiens locaux qui lui ont succédé, le nom de « forêt de Compiègne » aurait sa source dans l'institution des maîtrises par l'ordonnance du 29 mai 1346 et dans la création de quatre de ces sièges pour les Valois, dont l'un fut fixé dans la ville de Compiègne. Ce n'est pas tout à fait juste ; il n'y eut probablement qu'un maître particulier pour le Valois aidé de quatre lieutenants dans les villes principales. Un de ces lieutenants devait être établi à Compiègne. Peut-être l'origine de cette dénomination est-elle aussi lointaine ; peut-être date-t-elle simplement de la véritable création d'une maîtrise à Compiègne à la fin du 16e siècle. En 1662, le droit de panage, s'appliquant uniquement aux porcs, était rarement accordé aux villages. Seuls, les habitants de Compiègne avaient le droit d'envoyer deux porcs par ménage à la glandée dans la forêt. A cette époque, il y avait 1.216 maisons usagères dans la ville et les faubourgs. Les habitants de Compiègne avaient droit de pasturage et pannage, tandis que ceux de Saint-Germain lez Compiègne avaient droit de pasturage seulement. Les habitants de Compiègne obtinrent, par arrêt du conseil du 7 mars 1676, droit sur le bois mort, sec et gisant. Malgré la réformation de Colbert, les abus continuèrent dans la forêt, et il fallut à nouveau l'interdire. A la suite des réclamations des gouverneurs de la ville, le roi rendit un arrêt le 10 février 1728 qui rétablissait en partie les droits, cependant un certain mécontentement persistait. La plupart des corporations de la ville réclamaient le rétablissement du droit de chauffage ou tout au moins une taxe le remplaçant. C'est dire l'importance attachée à ce droit au 18e siècle.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article