Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
en forêt de Compiègne

description de mes randonnées en forêt de Compiègne. Environ 800km de randos et 20000 photos pour montrer cette forêt magnifique et ses particularités: les lieux atypiques comme la Grotte des Ramoneurs, la Pierre Torniche... Mais aussi les 313 carrefours nommés, les étangs, des Rus, des villages et hameaux ...

carrefour_Rue de la Briqueterie_Chemin Rural de Compiègne à Chelles

A l'opposé des carrefours nommés, ce chapitre est constitué des carrefours sans nom de la Zone 2 (voir carte)Cette zone 2 se situe au Nord-Est de la forêt de Compiègne.

Les carrefours sont décrits par ordre alphabétique (voir le PDF). Donc le changement de secteur peut être très rapide. En général, ces "carrefours" sont des intersections de 2 chemins mais il arrive aussi que plusieurs chemins, laies, routes, les traversent, voire des départementales.

Le carrefour_Rue de la Briqueterie_Chemin Rural de Compiègne à Chelles est situé à l'Est dans la forêt de Compiègne (hors forêt domaniale).

Il est traversé par le Chemin Rural de Compiègne à Chelles et la Rue de la Briqueterie qui conduit à la commune de St Etienne-Roilaye entre autre.

Je suis passé à ce carrefour notamment lors de la randonnée suivante:

04_2019_la Grotte des Ramoneurs_les Tournantes de la Queue de Saint-Etienne et de la côte de Roilaye

pour les cartes: ©  IGN - 2021

carrefour_Rue de la Briqueterie_Chemin Rural de Compiègne à Chelles
carrefour_Rue de la Briqueterie_Chemin Rural de Compiègne à Chelles
carrefour_Rue de la Briqueterie_Chemin Rural de Compiègne à Chelles
carrefour_Rue de la Briqueterie_Chemin Rural de Compiègne à Chelles
carrefour_Rue de la Briqueterie_Chemin Rural de Compiègne à Chelles
carrefour_Rue de la Briqueterie_Chemin Rural de Compiègne à Chelles
carrefour_Rue de la Briqueterie_Chemin Rural de Compiègne à Chelles
carrefour_Rue de la Briqueterie_Chemin Rural de Compiègne à Chelles
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article