Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
en forêt de Compiègne

description de mes randonnées en forêt de Compiègne. Environ 700km de randos et 15000 photos pour montrer cette forêt magnifique et ses particularités: les lieux atypiques comme la Grotte des Ramoneurs, les étangs, les 313 carrefours nommés, des villages et hameaux ...

Vieux-Moulin

Le village de Vieux-Moulin, situé dans l'Oise, est une de mes bases de départ pour randonner dans la forêt de Compiègne.

Exemple de randonnée partant ou passant à Vieux-Moulin:

18_08_2018_la Mare aux Canes_la Faisanderie_la Belle Image

Ce village, très joli, est encadré au Sud par la D14 (route de Compiègne et des étangs de Saint-Pierre) et à l'opposé par la D545 (route Eugnénie). Cette route est surplombée par le Mont Saint-Mard avec notamment la Route Tournante sur le Mont Saint-Mard (GR12A).

Ce village est très connu dans la région notamment pour l'église Saint Mellon au clocher atypique, mais pas que ... Proche de l'étang de l'Etot, des étangs de Saint-Pierre, du Mont Saint-Pierre et de l'Ancien Prieuré Saint-Pierre-en-Chastres (voir dernière photo).

Stationnement facile à l'entrée  du village, plus difficile dans le village même.

A noter également, la proximité d'un Hameau très connu aussi: Vivier Frères Robert.

d'après René Mouton (la forêt de Compiègne de A à Z, édition A+B et http://foretdecompiegne.free.fr/sommairebis.html )

En 1663, le monastère de Saint-Jean-aux-Bois détenait les maisons, prairies et étangs du Vivier Frère Robert, soit 71 arp. Cependant, dès 1620, les célestins de Saint-Pierre avaient acheté, aux religieux de l'abbaye de Royallieu, une maison avec dépendances et deux arp. de prés. D'autre part, d'après Graves, le vivier proprement dit leur appartenait. Pour plus de clarté, il faut rappeler que le hameau du Vivier Frère Robert avait été donné, le 25 juillet 1493, par Charles VIII aux moines de Royallieu. Lorsque ceux-ci déménagèrent à Saint-Jean-aux-Bois, ils gardèrent la propriété du Vivier Frère Robert en dehors du moulin et du vivier qu'ils avaient cédés aux célestins. A la Révolution l'étang et le moulin furent vendus comme biens nationaux à Pierre Joseph Paris de Chaâlis qui les revendit en l805 à Nicolas Fillon. L'étang et le moulin existaient déjà au 16e siècle puisqu'en 1525 il y avait un meunier du nom de Rosse. Au 18e siècle l'étang s'étendait jusqu'à la route Eugénie. La maison du meunier fut démolie en 1900 (voir « Etang »).

pour les cartes: © IGN - 2019 et © OpenTopoMap - 2019

Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Vieux-Moulin
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article