Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
en forêt de Compiègne

description de mes randonnées en forêt de Retz. Environ 1500km de randos et 20000 photos pour montrer cette forêt magnifique et ses particularités: les lieux atypiques comme la Pierre Clouise, la Cave du Diable, la Pierre Fortière, la Grotte Saint-Antoine ... Mais aussi les 359 carrefours nommés, les étangs, des villages et hameaux ...

le carrefour du Soupiseau

La première carte localise de façon précise l'emplacement du carrefour. La seconde carte représente une vue aussi large que possible de la forêt de Compiègne avec le carrefour concerné. La seule condition est que ce soit lisible.

La troisième carte représente tous les carrefours de la série "Basse Queue_Haute Queue" (rayés en rouge) qui seront présentés dans ce dossier. Pour les carrefours rayés en bleu, ils seront présentés dans d'autres séries.

Le carrefour du Soupiseau est situé au Sud-Ouest dans la forêt de Compiègne.

Le carrefour du Soupiseau est traversé par la Route de Soupiseau (D98) et la Route de la Queue au Renard.

Il est proche du carrefour de Verberie et du carrefour du Pont de la Reine.

Je suis passé à ce carrefour notamment lors de la randonnée suivante:

05_2018_Basse Queue_la-Croix-Saint-Sauveur_les Molineaux

René Mouton (la forêt de Compiègne de A à Z, édition A+B

et http://foretdecompiegne.free.fr/sommairebis.html ) 

Au croisement du CD 98 (Saint-Sauveur) et de la route de la Queue au renard. Le Soupiseau est situé à droite du CD 98, à l'orée de la forêt, à l'entrée de Saint-Sauveur. C'est une propriété particulière avec un manoir et des dépendances. Sous Louis XV, le propriétaire Le Pelletier, maréchal de camp, fit les premières plantations expérimentales de sapins en 1751 sur une superficie de 8 arpents dépendant de son bien, malgré la distance prohibée par l'ordonnance de 1669. (il était défendif de planter des bois à moins de 100 perches des forêts royales). Deux ans plus tard, en août 1753, Le Pelletier demandait à recommencer l'expérience en y mélangeant deux espèces de bois blanc pour remédier à la sécheresse qui avait fait périr ses sapins. Sous la Restauration, ce fut le domaine du baron d'Alton-Shée, jusqu'en 1823, puis du baron Edouard de Forestier, dit « le Solitaire du Saupiseau » , misanthrope qui, à sa mort, en 1864, laissait la maison en ruine. La comte d'Andlau reconstruisit une banale villa en 1866 ; louée par Edmond Rostand pendant plusieurs années à la fin du siècle dernier, elle vit représenter devant sa façade « Cyrano de Bergerac » et le poète y écrivit « l'Aiglon ».

pour les cartes: © IGN - 2019

le carrefour du Soupiseau
le carrefour du Soupiseau
le carrefour du Soupiseau
le carrefour du Soupiseau
le carrefour du Soupiseau
le carrefour du Soupiseau
le carrefour du Soupiseau
le carrefour du Soupiseau
le carrefour du Soupiseau
le carrefour du Soupiseau
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article