Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
en forêt de Compiègne

description de mes randonnées en forêt de Retz. Environ 1500km de randos et 20000 photos pour montrer cette forêt magnifique et ses particularités: les lieux atypiques comme la Pierre Clouise, la Cave du Diable, la Pierre Fortière, la Grotte Saint-Antoine ... Mais aussi les 359 carrefours nommés, les étangs, des villages et hameaux ...

la Pierre Torniche

La Pierre Torniche se situe tout au Nord de la forêt de Compiègne, au-dessus de Vieux-Moulin. Assez facile à trouver, elle est proche du chemin prénommé ... la Pierre qui Tourne.

C'est un des lieux atypiques de la forêt de Compiègne, à rapprocher de la Pierre Fortière dans la forêt de Retz, tant par sa forme, sa constitution et son histoire (rituel, sacrifices ...):

la Pierre Fortière

Je l'ai vue lors d'une rando intitulée (pas encore publiée):

en forêt de Compiègne_Mont Collet_Mont St-Mard_RP de l'Armistice

d'après René Mouton (la forêt de Compiègne de A à Z, édition A+B et http://foretdecompiegne.free.fr/sommairebis.html ) 

" En 1865, un inspecteur de la restauration du château de Pierrefonds avait découvert un hypogée contenant des ossements (une vingtaine de squelettes accompagnés d'une assez grande quantité d'outils de silex taillés. Le crâne le mieux conservé, celui d'une femme, fut déposé au Muséum d'histoire naturelle. Le Dr Prunier l'attribua à la race mongoloïde primitive qui a couvert la Gaule aux temps préhistoriques. Il faut cependant se méfier des déclarations des savants qui sont couvent contradictoires. Cette pierre est située sur le versant Nord-Est du Mont Saint-Marc, presque à mi-hauteur du mont (alt 75 m), à la limite du territoire de Vieux-Moulin. Le caveau, dont il est parlé plus haut, ne s'étend que sous une partie du monument. Il mesure 3 m 30 dans sa plus grande longueur sur une hauteur de l m 45 à l'origine et 0 m 90 à l'opposé. Les squelettes étaient disposée en trois couches superposées. Naturellement de tels lieux se prêtent toujours à des légendes qui se perdent dans la nuit des temps. D'après la tradition populaire, cette pierre, comme la plupart de ses pareilles, tournait sur elle-même, dans la nuit de Noël à minuit. Sur la plateforme on a remarqué les fissures et les cavités ; dans leur imagination, les anciens les regardaient comme les rigoles par où s'écoulait le sang des victimes que les prêtres égorgeaient sur l'imposante pierre. En conclusion, on peut admettre que la pierre torniche servit à une époque située entre 2500 et 1700 ans avant J-C. 0. Boutanquoi fait état des « menhirs satellites » de la pierre torniche : 1°- « la Borne trouée » près de la ferme de ce nom ; il y a là, effectivement un gros bloc de pierre qui pourrait être l'indication du côté Nord de la Pierre torniche. Cette pierre se trouve actuellement à 20 mètres de la rivière (gué ?) et à 18 mètres de la ferme. Distance de la pierre torniche environ 800 mètres. 2°- le « menhir de l'Ortille », situé à l'entrée de la vallée du rû de Berne à environ 1 Km de la Pierre torniche. Ce serait son indicateur Ouest. (Revue arch. 1971).

Dans « Confidences d'un valet de chambre » (1866), on lit : « Hier mercredi (de novembre) il devait y avoir chasse à courre dans la forêt, mais , le mauvais temps a fait remettre la chasse. Vers une heure, le ciel s'étant un peu éclairci, on a pu faire une promenade en forêt. Les chars-à-bancs se sont dirigés vers les étangs de Saint-Pierre et le Mont Saint-Marc, pour visiter la Pierre qui tourne. Cette pierre, qui ne tourne pas du tout, est un énorme monolithe de dix mètres de diamètre environ, sur trois ou quatre d'épaisseur ? En creusant autour d'elle, on a trouvé une excavation, et, dans cette excavation, des ossements pétrifiés. J'ai vu là plusieurs têtes humaines qui ont l'apparence de ces boulets de pierre qu'on retrouve encore dans les vieux châteaux forts. On crie sans cesse à la décadence de l'espèce humaine ; cependant j'ai pu constater de visu que ces têtes sont bien petites auprès des nôtres, et un tibia que j'ai mesuré avec les miens s'est trouvé beaucoup plus petit. Cependant ceux-là doivent remonter à une belle antiquité. L'Empereur et l'Impératrice sont descendus dans les fouilles, et les ouvriers qui y travaillent ont découvert en leur présence deux nouveaux crânes. Jugez s'il se prépare une avalanche de notes et de mémoires à propos de ces découvertes. "

Voir aussi:

A.R. Verbrugge_revue archéologique de Picardie (1971)

Voir aussi les lieux atypiques en forêt de Compiègne.

pour les cartes: © IGN - 2019

la Pierre Torniche en forêt de Compiègne
la Pierre Torniche en forêt de Compiègne
la Pierre Torniche en forêt de Compiègne
la Pierre Torniche en forêt de Compiègne
la Pierre Torniche en forêt de Compiègne
la Pierre Torniche en forêt de Compiègne
la Pierre Torniche en forêt de Compiègne
la Pierre Torniche en forêt de Compiègne
la Pierre Torniche en forêt de Compiègne
la Pierre Torniche en forêt de Compiègne
la Pierre Torniche en forêt de Compiègne
la Pierre Torniche en forêt de Compiègne
la Pierre Torniche en forêt de Compiègne
la Pierre Torniche en forêt de Compiègne
la Pierre Torniche en forêt de Compiègne
la Pierre Torniche en forêt de Compiègne

la Pierre Torniche en forêt de Compiègne

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article